Se connecter
Rechercher

Cirrhose biliaire primitive et grossesse

Auteurs : Ducarme G, Bernuau J1, Luton D2
Affiliations : 1Fédération d’hépato-gastroentérologie, hôpital Beaujon, université Paris VII, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France2Service de gynécologie obstétrique, hôpital Beaujon, université Paris VII, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France
Date 2014 Mai, Vol 43, Num 5, pp 335-41Revue : Journal de gynécologie, obstétrique et biologie de la reproductionType de publication : revue de la littérature; article de périodique; DOI : 10.1016/j.jgyn.2013.03.016
État des connaissances
Résumé

La cirrhose biliaire primitive (CBP) est une maladie chronique cholestatique, longtemps asymptomatique, qui atteint les petits canaux biliaires interlobulaires et septaux. L’étiologie de la CBP est inconnue mais est probablement influencée par une association de prédispositions génétiques et de facteurs environnementaux. Une infertilité est souvent associée lorsque la CBP est au stade cirrhose, mais une grossesse est possible en l’absence de cirrhose ou en cas de cirrhose compensée. Une telle grossesse doit faire l’objet d’un suivi rapproché, avec surveillance régulière maternelle et fœtale, dans le cadre d’une concertation pluridisciplinaire associant l’obstétricien et l’hépatologue. Le traitement médical de la CBP repose sur l’utilisation de l’acide ursodésoxycholique (AUDC). En l’absence de cirrhose, chez une patiente traitée par l’AUDC, la grossesse se déroule habituellement de manière normale avec un accouchement possible par voie basse, sans modifier le cours de la maladie. En cas de cirrhose, le traitement par l’AUDC doit être maintenu, l’existence de varices œsogastriques doit être évaluée avant la grossesse ou à son tout début, et les grosses varices doivent être proposées à la ligature endoscopique. De plus, un traitement bêtabloquant peut aussi être envisagé. La césarienne prophylactique peut être nécessaire s’il existe des varices œsogastriques importantes, non traitées et/ou ayant déjà saigné, afin d’éviter tout effort expulsif pouvant entraîner une (nouvelle) hémorragie variqueuse.

Mot-clés auteurs
Cirrhose biliaire primitive; Grossesse; Prise en charge;Cirrhose biliaire primitive; Grossesse; Management; Pregnancy; Primary biliary cirrhosis; Prise en charge;
 Source : Elsevier-Masson
 Source : MEDLINE©/Pubmed© U.S National Library of Medicine
Accès à l'article
Exporter
Citer cet article
Ducarme G, Bernuau J, Luton D. Cirrhose biliaire primitive et grossesse. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2014 Mai;43(5):335-41.
Courriel(Nous ne répondons pas aux questions de santé personnelles).
Dernière date de mise à jour : 20/10/2016.


[Haut de page]

© CHU de Rouen. Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit mentionner la source.